fr
Notre Actualité

Xavier Biancarelli : la fine lame de Palombaggia

Publié le 05/12/2019

Le monde est composé de personnes… Et de personnages : Xavier Biancarelli fait partie de la seconde catégorie. Installé au cœur de Muratello sur la commune de Porto-Vecchio, ce coutelier d’art crée des pièces uniques, toutes inspirées du couteau corse traditionnel. Pour chacune de ses œuvres, il allie la qualité des matériaux à ses savoir-faire. Formé par les plus grands, ses réalisations jonchent les tables du Domaine de Murtoli, ainsi que celles de nombreux passionnés et amateurs. Aujourd’hui, il partage son atelier de Palombaggia avec sa femme Léa, créatrice de bijoux. Ensemble, ils agissent pour défendre l’artisanat corse en mêlant respect des traditions, amour du métier et passion.

 

Quand je serai grand, je serai coutelier

 

 

En 1999, Xavier Biancarelli se voit offrir des mains de son père une pièce de Jean Biancucci, un artisan bien connu dans le monde de la coutellerie pour ses reproductions fidèles du couteau traditionnel corse. Du haut de ses 15 ans, notre jeune apprenti décide de créer une réplique de celle de son mentor, qui viendra à le féliciter pour la qualité de son travail. 20 ans et quelques centaines de créations plus tard, Xavier est devenu un coutelier d’art et artisan métallurgiste ferron incontournable de l’île.

 

Pour assoir ses prédispositions déjà évidentes, il apprend le métier auprès de grands noms de la profession tels que Christian Moretti ou encore Franck Thomas. Métallurgie, forge, mécanique, formation de coutelier taillandier… Ses pairs lui ouvrent la voix de l’excellence par la transmission de leurs savoir-faire authentique et artisanal. Aujourd’hui, notre coutelier d’art travaille 7 à 10h par jour dans son atelier de Palombaggia. Il y façonne des lames et des manches inspirés du couteau traditionnel corse, connu pour son galbe particulier. Un couteau outil qui regroupe un ensemble de techniques, dont l’ébénisterie, que notre artisan est retourné découvrir auprès de Jean Biancucci à Cuttoli.

 

Et la coutellerie a également ses saisons ! En ce moment, Xavier Biancarelli presse des cornes qui seront utilisables d’ici mars ou avril. En janvier et février, période creuse pour de nombreux artisans, notre passionné en profitera pour détailler des débits de bois ou de cornes, et ce afin de préparer le stock des années à venir. Certains coupés cet hiver ne seront exploitables que dans 5 à 7 ans. Le roulement doit donc être anticipé et l’arbre taillé à la lune, période où il renferme le moins de sève, pour être finalement mis au séchage. Le gros de la production de notre artisan s’en suivra de mars à juin, tout comme les ajustages et les finitions. En période estivale, notre coutelier s’adaptera au rythme de ses clients et pourra ainsi réaliser des pièces durant leur séjour pour satisfaire des amoureux de son art, venus expressément pour le rencontrer. De septembre à décembre enfin, Xavier se consacrera plus particulièrement au travail de la forge.

 

Des pièces uniques, des matériaux exceptionnels, des traditions ancestrales respectées… pour parvenir à un couteau qui peut comptabiliser jusqu’à 200 heures de travail. Xavier Biancarelli a également deux autres spécificités, et pas des moindres : il fabrique lui-même son propre acier à base de minerais et son charbon.

 

« On n’est pas ce que l’on dit, on est ce que l’on fait »

 

Officialiser et professionnaliser la coutellerie en corse, affirmer le côté identitaire de « a cultedda nustrale »… Autant de motivations qui ont conduits Jean-Dominique Susini, Jean et son fils Paul Biancucci, ainsi que notre artiste porto-vecchiais à créer le Syndicat des Couteliers Corses. Pour intégrer cette corporation de professionnels, il suffira de respecter une charte de qualité et de se montrer transparent sur sa production. Bien sûr, l’artisan devra également être enregistré au registre de la Chambre des Métiers. Puis naitra le processus de labellisation, entériné par un poinçon sur deux niveaux. « Fattu in corsica » et « Excellence » viennent sanctionner la qualité des soins apportés à la fabrication, le respect des spécificités liées au couteau corse, la formation de ces créateurs… Et ce afin de permettre à chacun d'identifier le vrai couteau traditionnel. Une charte également pensée pour éviter aux clients de se retrouver face à une contrefaçon, qui peut en plus afficher un prix similaire voire supérieur aux pièces de nos artisans d’art. La qualité et la sécurité en moins…

 

Aujourd’hui, ils sont 12 à être labellisés sur toute la Corse, dont Xavier Biancarelli et Jean-Dominique Susini, tous deux honorés de l’appellation « Excellence » puisqu’ils fabriquent eux-mêmes leur acier. 7 apprentis sont également en formation de forge chez Christian Moretti. Chacun sortira diplômé de ce centre qui s’impose comme le seul agréé en corse au niveau de la coutellerie. Pour rejoindre certainement un jour l’élite de cette noble profession.

 

Et pour aller plus loin dans leur démarche, Xavier Biancarelli et Dominique Santoni ont initié il y a quelques mois le Pôle des Artisans d’Art. Un syndicat qui vient regrouper l’ensemble des professions des artisanats d’art. Pour toutes celles et ceux qui respecteront le cahier des charges sera délivré gratuitement une appellation distinctive de qualité. Une démarche qui s’inscrit dans la continuité de valorisation des richesses dont regorge notre île.

 

Et un jour une femme…

 

Xavier n’est pas le seul artiste de la famille. Sa femme l’a rejoint dans l’aventure il y a maintenant 2 ans, à force de contempler les gestes précis et minutieux de son coutelier de mari. Pour ses manches, Xavier sélectionne des matériaux nobles aux nuances colorées. Léa devine déjà ce qu’elle pourrait créer à partir des chutes de bois qu’il n’utilisera pas. Notre ancienne opticienne est déjà pourvue d’une imagination héritée de son enfance et d’une méticulosité acquise dans l’atelier de sa profession précédente Pour commencer, elle enfilera des perles et en contemplera le rendu. Puis elle se dirigera très vite vers la fabrication de boucles d’oreilles. Des pièces uniques sorties tout droit de son imagination et de la diversité offerte par les matériaux locaux. Elle retravaille la forme et l’épaisseur sur les machines de son époux et confectionne également des ouvrages à la demande. Comptez à partir de 25€ pour une paire réalisée par notre créatrice. Des bijoux qui viendront s’adapter à tous les styles de ses clientes, déjà nombreuses à la suivre sur page Facebook « Lob’elle »

 

Perpétuer les traditions, susciter des vocations, officialiser la profession… Xavier Biancarelli se veut parfois avant-gardiste pour permettre à son métier de perdurer. Il œuvre pour son art et pour la Corse depuis son atelier de Palombaggia, où son entrée de gamme est déjà du haut de gamme. Pour vous offrir une pièce sur-mesure de notre coutelier, comptez 1 à 4 mois d’attente. Même s’il est un peu tard pour un cadeau de Noël, l’assurance d’un couteau corse de qualité vaut très certainement la peine d’attendre ! Rendez-vous dans son atelier qui voit naitre des pièces authentiques et uniques, faites-vous conter sa passion et son amour du métier, découvrez ses gestes précis et transmis par ses pairs… La richesse de notre terre réside dans la passion que ces hommes et ces femmes portent à leurs créations. Et mesdames, pendant que l’être aimé se laissera charmer par les réalisations de notre coutelier, laissez-vous tenter par une paire de boucles d’oreilles de notre jeune artisane. Autant de richesses se doivent d’être montrées et partagées pour que ces métiers continuent d’exister.

 

Fiamm'anima & Lob’Elle

Route de Palombaggia – Lieu-dit Vardattu – 20137 Porto-Vecchio

Pour programmer une visite ou commander une création de notre couple d’artisans : 06.19.74.86.31 / 06.46.40.87.32

 

AGENCE
PORTO VECCHIO

11 rue Jean Jaures
20137 Porto Vecchio

AGENCE
BASTIA

1 rue Napoléon
20200 Bastia

AGENCE
PARIS

25 boulevard de Reuilly
75012 Paris