fr
Notre Actualité

Clos Colonna : le vin, une histoire de famille

Publié le 08/11/2019

Au départ, il y avait,… 

 

Entre Sartène et Tizzano, le domaine Colonna s’étend sur 7 hectares et demi. Un vignoble pensé, façonné et érigé par la famille Leccia, qui rêvait depuis longtemps de se réunir autour d’un projet commun. Deux générations qui ont commencé il y a maintenant 12 ans sans électricité, sur un domaine où il a fallu réaménager les pistes, défricher, refaire les clôtures,… Tout en cohabitant avec les sangliers qui avaient élu domicile devant la cave. Hormis Antoine, ingénieur agronome et oenologue, aucun membre de la famille n’avait de prédispositions pour les métiers de la vigne : seulement une envie commune de vivre une aventure ensemble. 

 

Si Antoine s’épanouit déjà dans le domaine du vin, son frère Frédéric y trouve des similitudes avec sa formation première, la médecine. A la complexité de l’être humain, il met en perspective le travail de la vigne et la gestion minutieuse que demandent les process d’élaboration de ses cépages. Vendanges manuelles, désherbage mécanique, un vin produit avec le moins d’interventions possibles,… Le Clos Colonna concilie tradition et respect de l’environnement. 

 

 De la passion nait leur production

 

Autodidactes, notre famille de vignerons sartenais se forme sur le tas : conseils récoltés auprès des voisins, apprentissage de la vinification et de ces procédés grâce à l’expertise d’Antoine,… L’enthousiasme s’empare de notre clan qui oeuvre quotidiennement pour obtenir un fruit de qualité, avec le moins d’intrants possibles. Au cours de nos échanges, Frédéric n’emploiera jamais les mots « nous faisons », privilégiant le : « nous essayons ». L’humilité, la marque de fabrique de Monique, Robert et leurs fils. 

 

Pour le travail de leurs collègues vignerons, ils affichent un profond respect. Ne vous attendez pas non plus à entendre qu’ils produisent le meilleur des cépages : pour notre médecin-vigneron, le vin qui est bon, c’est celui qui plait à celui qui le boit. Il peut s’agir d’une histoire de goût, d’instant, d’atmosphère,… Alors en l’écoutant évoquer sa passion, on se prend à rêver d’une ballade au cœur de ses vignes, près des menhirs de Palaggiu, où la cave a été implantée au centre de la vigne pour limiter au maximum les phénomènes d’oxydation lors de la récolte. Ici, le raisin se décline en 3 couleurs : une production AOP de rosé, rouge et blanc. Vermentinu, Niellucciu et Sciaccarellu sont produits en petite quantité : comptez 20 à 30000 bouteilles par an, répartis entre épiceries fines, restaurants et passionnés qui comprennent leur philosophie. Chez la famille Leccia, on privilégie les circuits courts et la proximité. Leur objectif : parvenir à une production plus importante en plantant et restructurant, ce que nos vignerons font continuellement. Si les cèpes sont malades, on arrache pour complanter, ce qui s’avère être un travail complexe. Un enherbement 1 rang sur 2 sera privilégié pour que l’herbe vienne concurrencer la vigne, l’obligeant à aller en profondeur : un procédé qui diminue considérablement les phénomènes d’érosion. Engrais verts, levures indigènes, levages en barriques : ici, le produit est respecté et les process culturaux sont adaptés en fonction de la pluviométrie.

 

A la vigne, on travaille toute l’année : si les vendanges sont de coutume réalisées en septembre, le mois d’octobre sera consacré à semer entre les rangs pour apporter une flore qui favorisera l’implantation des insectes. Un travail minutieux qui permettra également d’enrichir et de structurer le sol. De décembre jusqu’à mars, on taille, pour se consacrer ensuite à l’ébourgeonnage. Chez nos vignerons, tout est fait à la main pour permettre d’équilibrer les pieds de vignes, et ainsi maitriser sa production. L’exposition foliaire doit être maximale, la taille adaptée aux cépages,… Tout est pensé pour mettre plus de sucre dans les rouges et une acidité plus importante dans les blancs ou les rosés. Un travail d’orfèvre et un défi face à une nature parfois capricieuse qui passionnent nos 4 vignerons, aujourd’hui rejoints par une œnologue-conseil, Aurélie Patacchini.

 

 La biodiversité, vous respecterez 

 

Au Clos Colonna, on plante des céréales pour les animaux, et une quinzaine de vaches participe à la vie du domaine. On respecte le fruit, et ce afin de proposer à la production les plus murs et les plus sains. Toujours humblement. Le contenant en ciment de forme ovoïde permet un apport d’oxygène de l’extérieur, ce qui apporte plus de complexité au vin. Les barriques vont quant à elles favoriser certains bouquets, comme l’arôme vanillé. Une cuve en inox complète également la cave de la famille Leccia, et l’utilisation conjointe de ces récipients sera utilisée selon les cépages. Pour parvenir à ce niveau de maîtrise, il faut sans conteste une grande part d’(al)chimie entre le raisin et nos vignerons. 

AGENCE
PORTO VECCHIO

11 rue Jean Jaures
20137 Porto Vecchio

AGENCE
BASTIA

1 rue Napoléon
20200 Bastia

AGENCE
PARIS

25 boulevard de Reuilly
75012 Paris